A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

mercredi 5 décembre 2012

Centre de formation : l'intérêt de qui ?

D'après des sources bien informées le centre de formation du stade brestois aurait obtenu le statut d'intérêt majeur. Pour rappel, l'absence de ce principe juridique restait un des points de blocage pour les opposants et à juste titre. Ce statut confère de facto au centre de formation une reconnaissance d'utilité publique. Cette situation n'est pas s'en rappeler, en relativisant clairement l'effet environnemental, ce qui se passe à Notre Dame des Landes ; sous couvert d'intérêt public, les élus négocient avec des acteurs du privé pour s'accorder sur deux aspects : la croissance d'un côté (politiques) et le profit de l'autre (investisseurs).
De nombreuses friches existent à Plougastel
Le choix du site d’implantation du centre d’entraînement et du centre de formation du stade brestois, à Plougastel-Daoulas a déjà été le jeu d’une opposition entre raison écologique et réalité économique. La raison, semblait l’avoir emporté sur le réalisme.
Je n’ai jamais ignoré que la construction d’un tel ouvrage permettrait de mobiliser des entreprises locales du bâtiment. Je n’ignore pas non plus l’attente sportive autour du football. Toutefois, il ne faudrait pas se tromper de cibles. Comment en vérité ne pas regretter que le premier magistrat de la commune se soit confortablement assis, en connaissance de cause sur la législation en vigueur, en ignorant les recommandations des services de la Préfecture. Le sujet qui, au départ, ne se focalisait que sur des préoccupations écologiques a glissé, malgré notre volonté, vers un enjeu politique, pour la simple et bonne raison (encore elle !) que le maire n’a pas fait son boulot, ou au pire, a profité de sa situation pour faire passer le projet en force. Il est inadmissible qu’un élu n’applique pas la loi. Mr le maire avait le devoir de la respecter. Nous avons le droit de le faire savoir car suffisamment rendus coupables de l'ignorer.
Dans l’immédiat, l’opposition communale, en dehors des écologistes, s’est positionnée favorablement au centre de formation sur la commune, sans vraiment mouiller le maillot. Il est certainement impopulaire de s’en prendre au football. Mais il est tout aussi disqualifiant d’entretenir la confusion entre valeur humaine et valeur marchande dans le foot business quand on se proclame de gauche. Le populisme des investisseurs est tout aussi condamnable lorsqu’ils font lorgner un quelqueconque intérêt public majeur en pariant sur le talent de jeunes locaux, car il n’y a rien de plus élitiste que le football et que le recrutement se fera ailleurs.
Dans les gradins, la rumeur courre que des entrepreneurs agricoles céderaient les 10 ha recherchés au-delà de Ty ar menez à Plougastel : l’appât du gain a fait définitivement disparaître tout bon sens paysan ! A 10 euro le m2 il y a de quoi s’en foot plein les peluches !
Si nous nous pensons investi par le devenir de nos territoires et de son aménagement, il est alors de notre devoir de réconcilier écologie et économie et explorer des solutions raisonnées et raisonnables pour ce type d'infrastructure. Mais les élections municipales approchant, la précipitation pourrait entraîner la majorité actuelle vers une nouvelle approximation.
David Derrien dit dédé l'Abeillaud

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire