A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

lundi 4 février 2013

com de presse - Elections municipales de 2014

Voici le communiqué de presse dans son entier.

Est-ce que la gauche de Plougastel-Daoulas, menée par le PS local, est vraiment en capacité de gagner les prochaines élections municipales? Sera t'elle capable d'oublier les ambitions personnelles, les querelles intestines des différents postulants et la cuisine interne au PS? Les sourires affichés et l'union de façade ne m'ont guère convaincu car la gauche plurielle est dépassée et ne fait plus rêver. Triste soirée de convivialité d'ailleurs pour cette nouvelle année, où à la différence de Dominique CAP qui a fait le plein à l'Avel vor pour les vœux du maire, la trentaine de personnes, présentes sur la photo d'un quotidien régional, était constituée en majorité d'élu(es) ou d'adhérents socialistes.
Ce constat amer m'incite donc à m'engager et de tenter de créer un groupe de réflexions autour de principes d'adhésion, transparents : désintérêt, indépendance et convivialité. Ce collectif qui se nomme "Cap à gauche" compte déjà une dizaine de personnes avec un savoir-faire, dont des écologistes engagés,des sympathisants du Front du gauche, des représentants de la culture bretonne mais aussi des personnes qui sont interpellées par le projet que je veux animer. Je souhaite vraiment pouvoir élargir encore ce groupe pour réunir de nouvelles sensibilités en dehors des partis.
Il s'agit en effet de ne pas tomber dans les travers d'une union de circonstance pour désigner un coupable à tout prix, et éviter sa réélection pour ne pas se retrouver de nouveau à ronronner pendant de longues séances du conseil municipal, voire de démissionner de son poste alors que des électeurs vous donnent un mandat pour les représenter pendant 6 ans.
Je n'ai rien vu d'innovant dans le style affiché. On nous annonce déjà un projet d'alternance. Le temps des crises n'est plus à l'alternance mais bien à la création d'une gauche alternative et solidaire, avec des projets qui se démarqueront des réalités cyniques d'un système que se partagent l'UMPS et qui soulève des incohérences dans les alliances, car les socialistes ne seront pas exempts d'être comptables des politiques de gouvernance (les chantiers inutiles et imposés comme le contournement par la vallée du rectic, l'EPR et les centrales au gaz, le cumul des mandats, les expulsions de sans papiers et des roms et les dispositifs d'accueil, le vote des étrangers aux élections municipales, etc, etc...).
Arrêtons-nous sur un thème : comment nos ami(e)s écologistes et du Front de gauche se positionnent-ils  face à la politique d'expulsions des socialistes ? La commune de Plougastel-Daoulas n'est plus épargnée par l'arrivée constant des sans papiers sur Brest. De nombreuses familles originaires des pays de l'est ont séjourné dans un hôtel de la commune, familles auxquelles j'ai rendu visite à quelques reprises. Quelles réponses peut apporter la collectivité ? De même que pour les situations de détresse de personnes sans domicile fixe. Aujourd'hui le profil du SDF a changé. Il ne s'agit plus d'un homme seul, clochardisé mais presque à 45 % d'une femme isolée avec des enfants. La société ne leur a pas encore trouvés de solutions. Je propose donc que nous constructions sur Plougastel un centre communal d'hébergement d'urgence pour ces deux types de cas de figure. 
Les recettes de l'immobilisme sont connues : nous aurons à faire à une gauche de posture, où chaque composante fera l'impasse sur des sujets prioritaires et qui font pourtant partie de leur carte de visite, alors que nous aurions besoin d'une gauche de mouvement social, par des actions prises dans le consensus et la transparence dont le maître mot serait la sobriété (énergétique, foncière, budgétaire,...).
Claire MALLEJAC, élue municipale et socialiste me l'a déjà fait savoir : "le seul point que nous avons en commun est de prendre le bus". Je lui réponds que c'est normal puisque c'est un transport en commun. Mais une nouvelle fois n'est-ce pas là l'apanage hégémonique des socialistes d'écarter ceux et celles qui les gêneraient ? J'espère sincèrement que nous n'en sommes pas là.
D'ores et déjà je m'appliquerai à présenter dans cette pré-campagne un projet alternatif en allant à la rencontre des Plougastellen. Je me déplacerai en solex, muni d'un seul mégaphone et d'un quizzz à distribuer pour mieux faire connaissance avec David DERRIEN et prouver une bonne fois pour toute que l'acte politique est bien au service de l'intérêt général et non pas que celui-ci serve l'intérêt partisan.
Comité de soutien : http://lecapagauche.blogspot.fr/
ddlabeillaud.blogspot.com
disentus@gmail.com
06 71 88 76 14

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire