A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

dimanche 5 avril 2015

De l'art plastique à // Prod


Premiers éclairages sur l'association // Prod

Première expérimentation de collage naturel (plastique sur bois)



Une autre question à  // Prod
Comment mettre en oeuvre une action de sensibilisation autour de la pollution du plastique sur Plougastel-Daoulas ?
L'idée de // Prod est de ramasser les morceaux de plastique noir abandonnés ou rejetés sur site puis d'enrubanner les arbres déracinés, à l'aide d'une colle naturelle (à base d'eau, farine et de sucre). Puis de reconstruire un paysage dénaturé (replanter les arbres quand c'est possible) au cœur de l'écosystème laissé intact et créer un contraste entre la végétation vivante et la souillure laissée sur place. 
Trois aspects à retenir
Un aspect avant tout écologique : débarrasser les sols de la pollution de particules de plastique et obliger à faire intervenir les autorités compétentes en matière de réglementation environnementale afin de reconnaître la commune comme site pollué (principe de l'action/réaction).
Un aspect artistique avec pour finalité le montage d'une exposition avec l'ensemble des productions photographiées. Elle serait itinérante ou à voir en extérieur, sur site, ou associer à d'autres expressions artistiques (musiciens, peintres,...).
Un aspect enfin symbolique en signifiant que la Terre se dirige (inéluctablement ?) vers des chaos écologiques, déjà palpables. Momifier les arbres chus viendrait à se préparer au deuil de la Nature et par là même à celui de l'humanité. Le linceul est noir, présage d'une impuissance à sortir de l'ordinaire et faire de nos existences un phénomène, aléatoire, corrompu par l'excès de résignation, suant dans la terreur. 
Est-ce que la repentance n'a droit de citer que dans la religion ? Sommes-nous si prompts à l'égocentrisme ? Si inutilement voués à nous éloigner de l'essentiel ? La Nature ne mérite-elle pas une plus grande affection ? Un plus grand intérêt indéfinissable ? La banalisation de la pollution doit être désagrégée dans la morale qu'exige le respect de notre environnement, des autres et donc de nous-mêmes. C'est comme si nous avions volontairement reconnu l'amour comme une usurpation, un intrus, car comprenant des risques à nous dévoiler, à céder une part de nous à ce que nous pensons inaltérable, notre vie. Mais l'illusion réside dans cette algorithme de la raison, celle qui gouverne, celle qui capitalise, celle d'Allègre. Nous devrions davantage nous attarder dans l'allégorie de notre allégresse, nous abandonner à la vie pour mieux renaître. N'est ce pas là la meilleure des confessions désintéressées à l'heure où le monde chrétien célèbre la résurrection d'un Etre invisible ?  
Est-ce de l'extravagance ou du dénuement ?
J'ai choisi l'abeille (à moins que ce soit elle qui m'ait choisi) non pas par passion, ni pour des raisons pragmatiques ou ludiques mais pour vivre dans le dénuement et servir au mieux la Nature, dans la mesure du possible, en fonction de mes capacités et de mes moyens. J'ai choisi de protéger l'intégrité de cette mouche à miel, dont l'existence sur Terre est attestée depuis des millions d'années; c'est l'humain en fait le minuscule à travers sa petite histoire et par delà le cosmos. Il finit pas être un outrage au don qui nous a été offert. Nous sommes si insignifiants que beaucoup se donnent consciemment de l'importance et de la consistance, ouvrages de la futilité. Une compulsion d'un besoin de Sur-vie ? 
C'est mettre des grains de sel qu'il faut plutôt semer pour obtenir une variation de la soumission. C'est faire confiance avant tout aux sentiments, tout en évitant l'écueil de l'emphase car je pense que ceci relève de la pudeur ou de l'introspection.
Je ne choisis pas de privilégier ma propre existence. Je ne suis pas assez enclin à porter ce fardeau. Ainsi je sauvegarderais peut-être une part de moi-même pour me préparer à mon propre sépulcre galactique. En quoi alors suis-je suspect, suis-je une menace ou une bizarrerie selon les commentaires, à me mouvoir dans le rien et accepter l'abondance de l'amour ? Le reniement des uns finit par fragiliser la quête des autres.


"Je veux, né du peuple, prouver qu'on peut venir à bout de tout par la pureté". 
Armand Robin

voir les articles précédents


http://ddlabeillaud.blogspot.fr/2014/10/cest-foutu-du-plastique-dans-le-miel.html
http://ddlabeillaud.blogspot.fr/2015/03/le-film-cest-bache-partie-1.html
http://ddlabeillaud.blogspot.fr/2015/03/le-film-cest-bache-suite-et-fin.html

10 commentaires:

  1. " Quand tous les merles tous les voyous et toutes les
    femmes se seront tus
    Quand on ramassera les carcasses des chevaux à pleines
    pelles dans les rues
    Quand les campagnes s'embraseront comme un chaudron
    immense
    Quand toute le vie sera comme un dernier jour de
    vacances
    Il restera sous terre assez de pages blanches" René Guy Cadou

    ...et de plastique, car le plastique c'est fantastique !
    On t'aime mon Dédé ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais savoir quand même qui sont ceux qui m'aiment ! Pour qu'en retour je leur fasse les mêmes déclarations !

      Supprimer
  2. N'est audacieux que le guerrier en quête de sagesse et de paix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. C'est une phrase qui m'apporte du réconfort

      Supprimer
    2. Bien heureuse est la personne qui a le privilège d'apporter du réconfort. Merci à toi de ce que tu fais pour nous.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. j'aimerai quand même savoir qui je remercie pour ce réconfort. Vous pouvez sortir de l'anonymat ou sinon ça va finir par paraître suspect :)

      Supprimer
    5. T'écris ça comment "suce-pet" ?!-)
      Mais t'inquiète mon Dédé ! Pas de loup ici, juste l'impossibilité de rentrer mon pseudo (je suis trop une grosse bille en informatique...).
      De toute façon on se fera des bisoux en vrai bientôt à Carhaix. Faut d'ailleurs encore que je crache ma bafouille pour le verso du tract...
      Kenavo paot' !
      Bibifricotin

      Supprimer
  3. ;)) pas de suspicion possible. C'est tout toi!

    RépondreSupprimer
  4. Nous sommes le 09/06. Subliminale envoie un message à sublime, en lui souhaitant un sincère BA.

    RépondreSupprimer