A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

samedi 16 mai 2015

A quand une ZAD dans le Poher ?

Droit de réponse, article du Ouest -France à propos de Christian Troadec et de son projet d'une zone d'intérêt régional dans le Poher

Monsieur le maire,

Nous apprenons à la lecture de l'article du Ouest France du 15 mai votre volonté de voir le Centre Bretagne devenir une "zone d'intérêt régional" (ZIR), qui dépasserait même les limites de la communauté de commune du Poher et de Carhaix. http://www.ouest-france.fr/centre-bretagne-christian-troadec-est-pour-une-zone-dinteret-regional-3401175
Si vous le permettez, Monsieur le Maire, j'aimerai apporter un éclairage sur la ZIR. Sous l'égide de la Chambre de Commerce d'Industrie de Bretagne, la ZIR est une réserve foncière rendue disponible à l'implantation et au développement économique, et notamment aux activités industrielles. Les études réalisées montrent que des disparités existent entre territoires et que la saturation constatée sur le littoral entraîne des tensions sur l'acquisition du foncier. L'autre constatation indique que le Finistère est le département de Bretagne (hors Loire-Atlantique) le plus impacté quant à la création de ZIR. Avec votre projet, c'est tout le Finistère qui finirait pas être couvert de zones industrielles, un véritable Zirque.
Je vous entends déjà me répondre que l'emprise au sol des zones d'activité représente à peine 1 % du territoire breton. Je vous ferai rappeler que nous perdons tous les 7 ans l'équivalent d'un département sous le béton de surface commerciale, industrielle, et de construction dans l'immobilier.
Vous pronostiquez que le centre Bretagne "peut jouer le rôle de base arrière économique du port de Brest". On comprend mieux votre opposition farouche au principe de l'écotaxe si vous voulez jeter sur la route plus de poids lourds encore, allant à l'encontre d'un raccourcissement des liaisons commerciales, plongeant le Poher dans les excès de la marchandisation mondialisée. Votre dernière visite en Chine n'augure rien de bon. Vous allez faire de Brest la porte d'entrée à un capitalisme débridé. Vous prétendez être le défenseur des intérêts bretons mais vous pariez sur des forces économiques extérieures et énergivores pour assurer le développement du pays ? Étrange conception du patriotisme breton que vous affichez là. 
Vous avancez que les secteurs concernés "disposent de fonciers importants, à des prix abordables, ce qui n'est pas forcément le cas du littoral". Effectivement les dirigeants chinois sont moins regardant sur les aspects de préservation de l'environnement et privilégient les petits prix. Encore une chance d'ailleurs que le littoral soit inaccessible à la gourmandise chinoise, il suffit pour s'en convaincre de voir le gigantisme de l'usine de poudre de lait de Synutra à Carhaix. A ce propos, je présume que vous aviez eu vent du scandale du lait infantile contaminé par des hormones en 2012 commercialisé par cette même firme ? Hormones vendues par Monsanto ? Oui bien sur, c'est évident. Essayez les hormones de décroissance plutôt !
Vous avez bon appétit Monsieur le maire, un appétit féroce qui s'apparente à de la boulimie d'un mégalomane rêvant d'un destin républicain. Mais il est vrai que pour s'adresser aux chinois, la stature de candidat aux élections présidentielles françaises est bien plus vendeuse que les simples mandats de maire d'une petite commune ou de conseiller départemental.
100 000 T de poudre infantile seront produites tous les ans. A quand la ferme des 1000 vaches ?
Je vous suggère de revoir votre régime alimentaire, trop industriel, trop expansionniste, ça frôle l'obésité !(je me suis toujours gardé de m'attaquer au physique des personnes, je ne fais donc pas ici référence à votre morphologie grassouillette). Préférez une agriculture à taille humaine et respectueuse de l'environnement pour agrémenter vos menus locaux, sans ZIRque ajouté. La terre agricole bretonne a vocation à produire une alimentation à destination à la fois des humains et des animaux. Nous avions des parcs naturels, des parcs à loisirs, bientôt nous aurons des parcs industriels disproportionnés. 
Vous allez me parler de l'emploi. Et quel emploi ! Rien que pour L'usine de Synutra, 100 emplois directs créés. 100... au regard des millions investis... Avons nous d'ailleurs des garanties sur les travailleurs détachés ? Soutenez plutôt la création de nombreux emplois dans l'agriculture biologique, emplois qui plus est non délocalisables. 
Ce qui me fait dire que vous nous prévoyez un modèle économique à l'image d'autres projets inutiles et imposés comme l'aéroport de NDDL. Alors, à quand une ZAD dans le Poher ?

4 commentaires:

  1. C'est quoi ce ZIRque ??? Zone d'Intérêt Régional dans le Poher ou plutôt Zone A Défendre ? A proximité du Parc Naturel Régional d'Armorique qui abrite en son coeur la désastreuse centrale expérimentale nucléaire au démantèlement expérimental tout aussi désastreux de Brennilis, la folie des grandeurs industrielles menace les espaces naturels du centre Bretagne ! Où s'arrêtera la démence destructrice des hommes sur la planète ?

    RépondreSupprimer
  2. sur le fond, j'ai une analyse un peu similaire sur cette mondialisation débridée. Tout brader aux chinois ne me paraît pas être une solution qui s’inscrive dans une logique de développement durable ni même soutenable.

    Une différence notable cependant entre notre maire et celui de Carhaix, c’est que lui au moins utilise un passeport régulier. Quant au reste ils ont quelques points communs, un aplomb à toute épreuve, un talent d'affabulateur et une mégalomanie sans limite.

    Un élu de Plougastel

    RépondreSupprimer
  3. Tu vois L'abeillaud, si la ZIR du Poher s'étend, on pourrait délocaliser la fabrication des "véritables drapeaux bretons made in China" en Bretagne et revendre la lande bretonne arrachée pour verdire les zones désertiques de Chine !!!
    et un aéroport international ultra moderne à Carhaix pour les échanges internationaux et pour exporter des pousses de bambous OGM bretonnes et importer des fraises et des patates OGM chinoises, ce serait une bonne idée pour relancer la croissance aussi, non ?!? >:o
    Au secours !!!

    RépondreSupprimer
  4. Je pense qu'il serait judicieux d'exporter les productions agricoles bretonnes polluées pour de nombreux millénaires encore , par les étalements des "déchets" des mines d'uranium bretonnes , et par leur dissémination à grande ampleur sur une très grande partie du territoire breton , y compris dans les rivières bretonnes . Même chose pour les effets directes et indirects de la centrale de Brennilis . Prévoir de même pour les déchets de même type , bien sûr , des futures carrières des côtes d'Armor . Cà changerait l'origine de la pollution nucléaire en Chine , après les retombées de Fukushima .

    RépondreSupprimer