A toutes les victimes de la bêticide

A toutes les victimes de la bêticide

mardi 19 juillet 2016

Y' a de quoi ce marais ! Seizh

Scribes d'humeur, partiellement publiés dans la revue de Juillet d'Eau et rivières de Bretagne. Rubrique : l'écho des marais

Le porc s’emballe
L’Assemblée générale du groupe Triskalia des Côtes d’Armor a été l’occasion d’évoquer la crise agricole et notamment la situation de la filière porcine (Le Télégramme, 02/03/16). Après avoir affirmé qu’il fallait une amélioration du prix de vente, le groupe indique que : « ce qui compte le plus, c’est segmenter le marché, il nous faut tenter de capter ce qui apporte de la valeur ajoutée ». A l’intérieur ou l’extérieur de l’emballage ?

Renvois
Le tribunal de Vannes devait juger, le 04 mars dernier, une affaire dans laquelle Nutréa-Triskalia contestait le taux d’incapacité accordé à deux salariés intoxiqués (Ouest France). Le géant de l’agroalimentaire breton a demandé à ce que ce taux soit divisé par deux. L’affaire a été renvoyée au 24 juin 2016.  Après avoir été licenciés abusivement, sachant que ces ex-salariés ne perçoivent aujourd’hui que les minima-sociaux, il n’y a pas que l’affaire qui provoque des renvois.



Antipathiques
La majorité de la région Bretagne, sans écologistes, a décidé d’octroyer une aide de 30 millions d’euro aux éleveurs de porcs (Le télégramme, 02/03/16). L’opposition de droite n’a pas tardé à saluer ce plan de « modernisation », au premier rang duquel, Marc Le Fur : « Pas un mot sur les contraintes environnementales, rien sur le bien être animal, ça me va bien ! ». Les anti-écolos sont vraiment antipathiques !

Quel savoir vert !
Lors du dernier salon de l’agriculture, Saveol a exposé ses nouveautés en matière d’innovation (Le Télégramme, 04/03/16). A côté de variétés nouvelles au couleur rose pourpre, Saveol développe son segment de la tomate cerise. Lavée, emballée dans du plastique, accompagnée de pics à brochette, la tomate cerise n’innove en rien dans la sobriété énergétique et le conditionnement neutre.

Tomates saveolées
A cause d’un taux de nitrate 275 fois supérieur à la norme, un habitant de Loudeac a vu la taille de ces légumes exploser (Ouest France, 11/03/16). La source de la pollution proviendrait d’un fabricant d’engrais, situé en surplomb du potager. « 40 kg de tomates produits sur deux pieds » a déclaré le jardinier. Cette production devrait faire rêver plus d’un serriste. A moins que…

Caravaning polluant
Plus de 350 personnes ont assisté à la réunion de « dialogue » organisée par la municipalité de Plouguerneau sur le sujet épineux des terrains de loisir situés en zone littorale (Ouest France, 14/03/16). Les mesures visent à retirer les caravanes et à revoir le PLU pour rendre des parcelles inconstructibles. Un gendarme à la retraite explique qu’il y avait jusqu’à 1800 caravanes en 1978. 30 ans pour attendre qu’une équipe municipale parvienne à appliquer la loi Littoral, mais que faisait la police ?

Être au radar
Un producteur de lait, qui participait aux blocages du pont de l’Iroise de Brest, a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour destruction de biens publics dont un radar (Le Télégramme, 30/03/16). Pourtant la gendarmerie, sur place lors des faits, avait écrit noir sur blanc, qu’aucun auteur n’avait été identifié. Avoir la tête dans le cul ou fermer les yeux c’est synonyme chez les gendarmes quant il s’agit de casse agricole.

Diabète bio
Alors que la Bretagne importe la totalité du sucre bio, le projet Breizh bio souhaite démontrer qu’une production locale de betteraves à sucre bio est possible (Ouest France, 06/04/16). « Des industriels et des agriculteurs nous suivent déjà, citons Eric Ollive patron de Breizh Cola » ont annoncé les protagonistes du projet. Bien rappeler sur les étiquettes que le sucre, même bio, consommé en grande quantité quotidiennement, peut provoquer le diabète.

Du petit lait
Le géant chinois Synutra prévoit l’implantation de nouvelles usines à lait à Carhaix (Le Télégramme, 07/04/16). Un investissement colossal qui ne rassure pas pour autant les producteurs locaux « L’Europe est le seul continent à connaître une surproduction (…). Si nous ne sommes pas capables de nous organiser au niveau européen, ils trouveront du lait par cher » prévient Francis Prigent de l’Apli. A partir de l’exemple de la filière porcine européenne, les chinois peuvent boire du petit lait.

Tapis rouge
Dans la commune de St Julien (22), l’étang du château de la Coste a disparu sous le tapis ocre d’une plante invasive, l’azolla filiculoïde (Ouest France, 24/04/16). Le phénomène interpelle les habitués des lieux. « C’est du sang de poisson ! », « C’est quelqu’un qui est venu vider son aquarium avec la plante exotique », « C’est du goudron rouge ? ». Des commentaires qui se suffisent à eux-mêmes pour que l'on déroule un tapis rouge vers « l’écho des marais ».

Mal combiné
Le Tribunal de commerce de Brest a décidé de mettre un terme à l’activité de Combiwest sans attendre la fin de la période de redressement judiciaire (Les Echos, 26/04/16). Ce spécialiste du fret, en majorité détenu par la Sica de St-Pol-de-Léon (29), accuse la SNCF d’avoir freiné son développement. De l’autre côté, la SNCF déplore 6 millions de péages impayés par la coopérative depuis 3 ans. Les taxes sur le transport et l’agriculture intensive se combinent mal, référence à l'écotaxe.

River
Plusieurs rivières en Bretagne ont été retrouvées remplies d’une couleur verte en avril dernier (Le Télégramme, 26/04/14). Forte pollution d’algues vertes, présence d’une plante invasive, accident industriel ? Rien de tout ça. Il s’agissait d’une action intersyndicale des agents de l’environnement qui ont utilisé un colorant vert, « non polluant », pour dénoncer le manque de moyaens et la baisse des effectifs et assurer pleinement leurs missions. Ouf ! S’il n’y a que ça ! Le pire est évité.

Coques en stock
Alors que la réglementation sur la coque limite sa cueillette de loisir à 5 kg par personne et par jour, un récidiviste a été contrôlé en possession de 60 kg de coque à Gâvres (Ouest-France, 10/05/16). Récidiviste car l’ancien pêcheur avait été pris avec 250 kg du coquillage quelques jours plus tôt. « C’est un braconnier » martèle le président du comité des pêches du Morbihan. C’est aussi peut-être un trafiquant qui mérite un pèlerinage au Palais de justice, tonnerre de Brest !

Gelée Royale
Ségolène Royale était en visite sur Ouessant afin de saluer les initiatives prises pour réduire les émissions de CO2 (Le Télégramme, 10/05/16). Le maire a rappelé que l’île avait répondu sans succès au projet « Territoire sans déchets », « Je vais voir ce qui s’est passé » a-t-elle assuré. Puis elle s’est déplacée au Conservatoire de l’abeille noire, où l’on a précisé qu’Ouessant était un lieu exempt de maladies pour les abeilles et que pour les protéger il faudrait inclure l’île de Molène, « Je peux vous aider là-dessus » a dit le Ministre. Allez hop ! Tournée générale de gelée royale !

Porcland
Des élèves de la maternelle d’une école de Landunvez ont visité la porcherie « Avel vor » (Ouest France, le 24/05/16). En dehors de l’extension accordée par le Préfet de l’élevage à 13000 porcs, sachant le commissaire enquêteur a émis un avis défavorable à cette extension, a-ton expliqué aux chérubins le sort réservé aux porcelets ? La castration, le meulage des dents, la coupe des queues,… ? Avec les exercices pratiques ? Séance émotion assurée qui égale les attractivités de Disneyland.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire