La permaculture en douceur à lindouar

La permaculture en douceur à lindouar
Butte Xavier Grall

vendredi 20 avril 2018

Réfection municipale à Plougastel-Daoulas

En septembre dernier, je publiais un article sur ce blog, intitulé "T'es Cap ou pas Cap - Lanceurs d'alerte", article qui tentait de réveiller les consciences sur les carences observées, à propos d'un certain nombre de sujets à Plougastel, et notamment sur l'approche d'une gestion environnementale appropriée en adéquation avec nos obligations de sobriété. 
6 mois après sa parution, après quelques rencontres sans lendemain, un hiver trop long, plus de 400 personnes ont lu cet article. Dois-je conclure que le sujet des élections municipales intéresse ? Ou est-ce la réputation sulfureuse de son auteur qui intrigue le lecteur ? je ne saurais dire. Toujours est-il que, dans cette période d'un printemps enfin rassasié par la lumière et la chaleur, je suis en mesure d'annoncer que d'autres "illuminés" rejoignent l'idée de former un groupe de réflexion sur des thèmes qu'il est plus que temps de traiter. 

Déjà en 2014...


La proposition est simple : il s'agit de monter une équipe efficace, avec une méthode pour obtenir des résultats. Certains de ce noyau de départ ont déjà montré leur efficacité en matière de protection de l'environnement, et je serai tenté d'écrire, avec une véritable légitimité. Qu'en est-il vraiment ? Il s'agit de demander aux éluEs de respecter les règles et de les faire appliquer et dans le cas contraire de soumettre les contrevenants à des sanctions. Il est quand même incroyable que des citoyens vigilants, qualifiés "d'intégristes écolo" par le maire Dominique Cap, demandent à ce que des éluEs respectent la loi ! Sinon que se passe-t-il ? Et bien ces personnes deviennent hors-la-loi, et c'est inacceptable quand on prétend appliquer les premiers principes fondamentaux de la représentativité publique. Il n'est pas concevable que des éluEs entraînent leurs administrés dans une duperie municipale volontairement fomentée !
Donc à partir de ce constat, puisque nous savons qu'il n'y a pas que des questions environnementales à traiter à Plougastel, pourquoi ne pourrions-nous pas prouver notre efficacité dans d'autres domaines, avec de nouvelles méthodes de gouvernance, afin d'obtenir des résultats ? Gestion des déplacements, de transport collectif et de voirie, assainissement et pollution, art et culture, économie sociale et solidaire, habitat et ruralité, aménagement énergétique autonome, littoral et gestion des ports, tourisme vert, salubrité publique et principe de précautions (compteur linky,...) agriculture biologique,...
J'entends souvent des personnes prétendent que je suis impopulaire (entre nous, je pense que 80 % de la population de Plougastel, ne connaît pas mon existence, ce qui en soi est relativement regrettable). Soit. Il est donc impopulaire de faire respecter la loi ? Je l'assume pleinement. Je la trouve dans ce cas précis, complètement légitime quand on voit comment l'ensemble des éluEs confine leur mandat au silence, de crainte justement d'être impopulaires. Et puisque j'assume pleinement cette impopularité, il n'est donc pas question de transiger avec les autres aspects de notre "bien vivre ensemble", et c'est ce qui fera tout l'intérêt de ce groupe, dépourvu de toutes influences partisanes. 
D'autres tentatives de rassemblement existent sur la commune et notamment à travers l'association "Ensemble A Gauche". Je ne vais pas faire plaisir en disant que le projet initial est mort-né. Déjà parce qu'il a commencé par exclure au lieu de réunir, qu'ensuite le rassemblement de toute la gauche est un échec et qu'enfin leurs représentants ont laissé rentrer dans la bergerie des personnes de LREM, au détriment, malheureusement de ceux et celles qui justement portaient des valeurs de gauche. A mes yeux, cette association n'a plus de légitimité. Elle est devenue la caisse enregistreuse de pratiques néo-libérales, dangereuses pour l'ensemble des services publics. Chacun, dans ce groupe, devra faire un bilan de conscience le moment venu, sachant qu'il n'est jamais trop tard pour se raviser. 
Donc cette proposition est lancée. A vous de la saisir. Elle deviendra une réalité quand nous serons plus nombreux à la porter. Certainement pas pour nous, mais pour tous ceux et celles qui viendront après, afin de tenter de leur laisser une opportunité de ne pas trop subir l'irresponsabilité d'éluEs, incapables de se renouveler.
Une dernière chose. Je n'épargnerai pas ceux et celles qui m'imaginent vouloir jouer le premier rôle. Qu'ils gaspillent leur énergie dans des circonvolutions d'escargots (de Quimper, de préférence), ils en seront davantage déroutés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire