La permaculture en douceur à lindouar

La permaculture en douceur à lindouar
Butte Xavier Grall

mercredi 19 septembre 2018

Loi alimentation : mais où est passée Mme Le Feur ?

Mais où est passée la députée jupiterienne de Morlaix, Sandrine Le Feur ? Où trouve-t'on de nouvelles déclarations de l'élue sur la loi Alimentation dans les médias ?

Je vous arrête de suite; n'allez surtout pas supposer que je fais une obsession, type misogynie sur cette charmante personne ou que je décortique l'emploi du temps de l'élue pour la suivre à la loupe. Non. Je m'interrogeais soudainement sur le rôle qu'elle jouait encore dans l'élaboration de la Loi alimentation ou appelée autrement la loi EGAlim. Parce que, qu'en même ! Le texte de loi est revenu en seconde lecture à l'assemblée nationale le 12 septembre dernier et que j'ai beau chercher, le nom de la responsable désignée comme telle de l'élaboration de ce texte n'apparaît plus dans les dernières parutions des médias. https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/sandrine-le-feur-nommee-responsable-du-texte-de-loi-egalim-14-02-2018-11852077.php
Pas un commentaire ni un texte récent d'ailleurs sur sa page facebook, ni sur son site officiel. Rien. Pas une référence au passage de la loi à l'assemblée http://www.sandrine-lefeur.fr/
Enfin quand même ! Rappelez vous, Sandrine Le Feur était celle qui, avec son collègue Matthieu Orphelin, avait soutenu l'interdiction de la commercialisation du glyphosate dans la loi Alimentation, signée par 70 députés, en mai dernier. Sandrine Le Feur était cette rebelle qui avait lâché devant une caméra, certes à son insu, à la découverte d'un tweet mensonger de Stéphane Travert : "Quel salaud !". https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/video-le-salaud-une-deputee-lrem-decouvre-en-direct-une-declaration-du-ministre-stephane-travert_2774188.html
Qu'est donc devenue cette frêle combattante emportée par l'euphorie  ? Celle qui portait haute la culotte de la fronde des bestioles, celle qui ne vacillerait pas face à l'impétueux ministre de l'Agriculture ?
Alors, j'ai fini par prendre le temps de consulter son activité à l'assemblée et sa présence au sein de l'hémicycle. Effectivement, elle participe à quelques séances et  intervient sommairement sur des sujets comme... l'huître. C'est vrai que l'huître peut aussi souffrir de l'usage du glyphosate, c'est vrai... Sauf que le plus curieux reste ce passage en séance sur un amendement débattu par les députés :

"Cet amendement vise à rétablir une mesure adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale : la mise en place d'un affichage environnemental des denrées alimentaires à compter du 1er janvier 2023, informant sur le mode de production et l'origine géographique, et de la mention « nourri aux OGM » si nécessaire.
Tenant compte des critiques exprimées au Sénat et en commission des affaires économiques, nous avons supprimé l'obligation de mentionner le mode d'élevage et le nombre de traitements phytosanitaires. Enfin nous proposons de compléter la rédaction de l'article en précisant les procédures communautaires conformes, ce qui permet de rappeler que le droit européen valorise ces démarches d'étiquetage des denrées alimentaires.
L'étiquetage est une attente forte des consommateurs et permettra de valoriser les produits de ceux de nos agriculteurs qui s'engagent dans une démarche environnementale."

J'ai volontairement agrandi les propos qui me paraissaient les plus étonnants. Je vous laisse apprécier. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises. Lors de cette seconde lecture, revient la question du glyphosate. http://www.europe1.fr/politique/glyphosate-lassemblee-rejette-a-nouveau-linscription-de-linterdiction-dans-la-loi-3755936Alors que l'amendement pour réintroduire l'interdiction de l'usage du glyphosate dans la loi est défendu par un député d'En Marche, Sandrine Le Feur s'avise de prendre position en s'abstenant http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/1154 . 
Alors là... je tombe de mon pommier (c'est la période). Je vérifie encore des communiqués de l'AFP des 12, 13 et 14 septembre pour comprendre. Rien, décidément RIEN ! Tout juste une déclaration de Matthieu Orphelin qui explique "ne pas vouloir refaire le match" mettant en avant "les avancées obtenues", blablabla blablabla. Sandrine qui baisse la culotte ou qui la change, c'est comme on veut, qui s'excuse presque d'avoir été audacieuse.
Tenace comme je suis, j'essaye de comprendre pour avancer quelques hypothèses. Donc Travert, Ministre de la Fnsea est un "salaud".  Le Drian, lui aussi ministre, est le patron maçonnique et tout puissant en Bretagne, Ferrand est un escroc du Finistère mais un très proche de Macron, avec une énorme influence sur le troupeau d'En Marche. Je tiens quelque chose non ? Je m'avance peut-être mais on ne lui aurait pas mis une pression après sa déclaration fracassante ? Genre de fermer sa bouche et de rejoindre le troupeau ?  Faire bonne figure en lui accordant, à minima pour ne pas éveiller les soupçons, de participer discrètement à quelques amendements sur l'huître ? Je pense qu'elle a dégusté quand même. Non, pas les huîtres. 
Ca en dit long quand même sur le Pouvoir et la Démocratie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire